top of page

Questions-Réponses

  • En quoi consiste le jeûne Buchinger ?
    Le jeûne Buchinger a été développé par le médecin allemand Otto Buchinger. En 1917, Buchinger était atteint d'une maladie rhumatismale. Pour traiter sa maladie, il a entrepris un jeûne de trois semaines, avec succès. Convaincu des bienfaits du jeûne, Buchinger a décidé de se consacrer entièrement à une approche naturelle de la médecine et a fait du jeûne sa principale méthode de traitement. Le protocole Buchinger comprend la consommation d'un jus frais de légumes et de fruits le matin, une activité physique modérée en matinée, du repos l'après-midi accompagné de massages si vous le désirez, de l'eau et des tisanes à volonté, ainsi qu'un bouillon de légumes le soir, dans lequel les légumes libèrent leurs vitamines et sels minéraux. Pozâm propose exclusivement une version bien-être du jeûne Buchinger destinée aux personnes en bonne santé.
  • Puis-je continuer à travailler pendant la descente alimentaire?
    Il est généralement possible de continuer à travailler pendant une descente alimentaire avant un jeûne, mais cela dépend de votre santé, de votre niveau d'énergie et du type de travail que vous effectuez. Une descente alimentaire, qui consiste à réduire progressivement l'apport alimentaire avant un jeûne, peut éventuellement entraîner une baisse d'énergie et des sensations de faiblesse chez certaines personnes. Assurez-vous de bien vous hydrater et de prendre des pauses régulières pour vous reposer si nécessaire.
  • J'ai l'habitude de manger 3 repas par jour. Comment puis-je faire un jeûne?
    Le jeûne est intrinsèquement lié à la nature humaine, inscrit dans notre code génétique. Notre corps est programmé et structuré pour expérimenter le jeûne. Chaque individu possède un mécanisme physiologique sophistiqué lui permettant de faire face à une période de privation alimentaire pendant un laps de temps déterminé, sans risque. Cette capacité est héritée des animaux qui ont précédé notre évolution. Nos ancêtres, les chasseurs-cueilleurs, n'ont jamais été confrontés à l'abondance alimentaire que nous connaissons aujourd'hui et pouvaient survivre sans nourriture pendant plusieurs jours.
  • J’ai peur d’avoir faim toute la journée 😱
    La sensation de faim se manifeste sous forme d'une vague d'une durée de 20 à 30 minutes, s'estompant ensuite pour plusieurs heures et diminuant progressivement au fil du jeûne. Une fois que la bascule métabolique est enclenchée pendant le jeûne, le corps commence à produire un autre carburant pour vous fournir de l’énergie, les corps cétoniques, agissant comme un coupe-faim naturel. Il est important de noter que vous bénéficierez d'un apport calorique limité à 250 calories, composé d'un jus de fruits et de légumes le matin, ainsi que d'un bouillon de légumes en fin de journée. Ces éléments rythmeront votre journée et contribueront à vous faire rapidement oublier l'habitude des trois repas quotidiens.
  • Quels sont les symptômes les plus fréquents en début de jeûne ?
    Chacun réagit de manière unique au jeûne, donc vos premiers jours peuvent apporter quelques inconforts. Ces réactions dépendent de votre style de vie et de votre alimentation habituelle. Si c'est votre premier jeûne, votre corps expérimente cette nouvelle phase. Il est normal qu'il réagisse avant de passer à la bascule métabolique. Des symptômes courants comprennent la frilosité, les maux de tête, la baisse de tension, l'hypoglycémie ou la tachycardie. Cependant, ces manifestations sont généralement gérables avec le temps, des tisanes, un peu de miel ou de l'eau de Quinton. Prenez le temps nécessaire, respirez, et soyez assuré que vous êtes entre de bonnes mains. Je suis formée pour que vous passiez une semaine la plus sereine qu’il soit.
  • Vais-je perdre de la masse musculaire ?
    La perte de masse musculaire pendant un jeûne d'une semaine dépend de divers facteurs, notamment de votre état de santé général, de votre niveau d'activité physique, de la durée du jeûne, et de votre hydratation. Pour minimiser la perte de masse musculaire pendant le jeûne, il est important de maintenir une activité physique modérée (comme la marche et le yoga), de rester bien hydraté et, si possible, de consommer des protéines adéquates lors des périodes d'alimentation autorisées avant et après le jeûne. En général, lors d'un jeûne prolongé, le corps puise initialement son énergie des réserves de glycogène, puis, en l'absence de nouvelles sources de glucose, il commence à décomposer les graisses pour produire de l'énergie. La protéine musculaire peut également être utilisée pour la production d'énergie, mais le corps a tendance à privilégier les réserves de graisse autant que possible pour éviter la dégradation musculaire.
  • Dois-je être sportif pour faire les randos?
    Pas du tout. Soyez juste au courant que les randos seront d'une durée de 3 à 4h, avec des pauses pour se rafraichir et se reposer, à un rythme lent à modéré. C'est une bonne occasion de changer ses habitude et de commencer à prendre le temps de vous oxygéner et de vous entrainer à la marche dès aujourd'hui ;-)
  • Serai-je vraiment capable de randonner plus de 2h alors que je jeûne?
    Quand vous ne consommez pas de glucose par l'alimentation, votre corps cherche une nouvelle source d'énergie en transformant les graisses. Cela vous donne l'énergie nécessaire pour marcher. Pendant un jeûne, la randonnée est recommandée pour plusieurs raisons : elle occupe l'esprit, améliore la respiration et favorise l'élimination des déchets par les poumons. Cela permet une meilleure oxygénation du sang et des tissus, renforce les articulations, le squelette et entretient les muscles.
  • Jeûner va m’affaiblir, je vais faire de l'hypoglycémie ?
    Au contraire. Plus la période de non-alimentation sera longue, plus le taux de corps cétoniques et le déstockage des réserves de graisse vont augmenter, plus vous aurez de l’énergie. L’hypoglycémie est un état réactionnel du corps qui survient quand la glycémie varie en montagnes russes. Pendant le jeûne, la glycémie est stable. Les étourdissements, maux de tête, baisse d’énergie en « coup de barre » et les nausées légères sont facilement gérables avec une petite cuillerée de miel ou un fond de jus de pommes.
  • Après mon jeûne, vais-je reprendre tous les kilos perdus ?
    Lors de la rupture du jeûne, l’envie de se jeter sur la nourriture ne se ressent pas ou peu. Vous allez rapidement atteindre la satiété lors des premiers repas. Durant votre séjour, nous parlerons de cette reprise et nous vous parlerons des bienfaits d’une alimentation saine pour, qu’à votre retour, vous puissiez mettre en place de bonnes habitudes alimentaires et ainsi ne pas reprendre les kilos perdus.
  • Jeûner permet de guérir de tout type de maladie ?
    Non, le jeûne ne permet pas de guérir de tout type de maladie. Le jeûne peut se révéler efficace pour améliorer un grand nombre de maladies modernes dues à l’affaiblissement de notre système immunitaire, et à l’accumulation dans notre organisme de diverses matières polluantes (pesticides, les métaux lourds), la mauvaise alimentation, le tabagisme, l’alcoolisme, les additifs alimentaires, la surconsommation de médicaments. Les maladies inflammatoires réagissent vite et bien au jeûne. Les douleurs peuvent céder dès les premiers jours. En jeûnant, vous stoppez l’inflammation produite par l’excès alimentaire et les troubles de la flore intestinale.
  • Combien de temps puis-je jeûner ?
    Au sein de la FFJR ( Fédération francophone du jeûne et de la randonnée), nous nous tenons à 7 jours de jeûne. L’important est de bien préparer sa descente alimentaire pour rentrer le plus confortablement en jeûne. Si les 3 premiers jours de jeûne peuvent être parfois inconfortables,vous disposerez d’une énergie insoupçonnée le reste de la semaine. Pour un premier jeûne, nous vous recommandons de vous en tenir à une semaine. Pour des jeûneurs aguerris, nombreux sont ceux qui commencent le jeûne quelques jours avant et/ou prolongent de quelques jours. Certains jeûnent même pendant 2 semaines. N’oubliez pas de prendre en compte que la descente et la reprise alimentaire représente chacune la durée du jeûne. Soit pour un jeûne de 7 jours, 7 jours de descente alimentaire et 7 jours de reprise alimentaire donc 3 semaines.
  • Est-ce que je peux venir jeûner si j’ai un traitement médical ?
    Nous proposons un jeûne bien-être pour des personnes en bonne santé, capable de marcher 3h quotidiennement et sans traitements médicamenteux lourds. Nous vous invitons à lire toutes les contre-indications pour le jeûne. Dans le cadre d’un traitement médical, nous vous invitons à vous référer à votre médecin traitant. Si vous préférez, nous pouvons également demander une consultation à l'académie médicale du jeûne qui est un ensemble de médecins qui connaissent très bien la pratique du jeûne.
  • Quelle est la meilleure saison pour jeûner ?
    Il n’y a pas de saison idéale pour jeûner. C’est surtout quand vous vous sentez prêt(e), que votre corps et/ou votre mental ressentent le besoin de faire une pause. Après avoir fait l’expérience, vous ressentirez sans doute le besoin de faire cette pause une fois par an.
  • Ressources vidéo pour ceux qui veulent en savoir plus
    Je vous partage ici quelques vidéos pour ceux désirant approfondir le sujet.
bottom of page